Du Lundi au Vendredi de 8h à 12h et de 14h à 18h30.

 
Route du Barrage, ZI Fluviale CNR, 38121 Reventin-Vaugris

La récupération d'eau de pluie pour les WC : Comment faire ?


24 vues

La récupération de l'eau de pluie pour les WC

Saviez-vous que vous pouvez considérablement alléger votre facture d’eau tout en faisant un geste pour la planète ? La récupération d'eau de pluie pour les WC est une solution pratique et écologique à portée de main.

La récupération de l’eau de pluie consiste à collecter l'eau de pluie qui ruisselle de votre toit pour la stocker dans une cuve de stockage. Cette eau, propre et gratuite, peut ensuite être utilisée pour divers besoins, comme pour alimenter vos toilettes. 

Installer un système de récupération d'eau de pluie pour les WC est plus facile que vous ne le pensez. Découvrez les étapes à suivre pour mettre en place ce dispositif chez vous, ainsi que ses avantages.

Pourquoi recueillir l'eau de pluie pour les WC ?

Alimenter ses WC avec de l’eau de pluie est un choix économique judicieux : les toilettes représentent environ 20% de la consommation domestique d'eau potable d’un ménage.

Les avantages de la récupération de l'eau de pluie pour les toilettes

L’utilisation de l’eau de pluie présente des avantages à la fois pour l’environnement et pour votre portefeuille.

Un impact environnemental positif

En France, les nappes phréatiques, sources d'eau potable pour des millions de personnes, sont menacées par une surexploitation. Une solution ? Récupérer l'eau de pluie ! En réduisant vos besoins en eau potable, vous préservez les nappes phréatiques, leur permettant de se recharger naturellement.

Réduction de votre facture d'eau

En France, le prix moyen de l'eau potable est de 4,03 € le mètre cube et il ne cesse d’augmenter. 

Or, les toilettes représentent environ 20 % de la consommation d'eau potable moyenne d'un foyer. Utiliser l'eau de pluie pour les WC est donc une alternative économique sérieuse.


Le coût d'installation d'un système de récupération des eaux pluviales peut être amorti en quelques années grâce aux économies réalisées sur votre facture d'eau. De plus, il existe de nombreuses aides financières pour l’achat d’un système de récupération d’eau de pluie.

Réglementation sur l'utilisation de l'eau de pluie dans les WC

Avant de vous lancer dans l’installation de ce système, il est essentiel de connaître les normes en vigueur pour assurer votre sécurité sanitaire ainsi que celle de la collectivité.

En France, l'utilisation de l'eau de pluie pour les toilettes et le lavage des sols est autorisée, sous certaines conditions strictes

  • L’eau de pluie peut-être utilisée à l’intérieur de votre domicile tant qu’elle est destinée à un usage non alimentaire. 

  • De plus, il est nécessaire de séparer votre système de récupération d’eau de pluie de celui du réseau d’eau potable.

Comment choisir son système de récupération d’eau de pluie pour WC ?

Pour installer un système de récupération d'eau de pluie pour WC chez vous, il est nécessaire de suivre plusieurs étapes, comme choisir le type de cuve, déterminer et préparer l’espace dédié à votre installation et raccorder votre système à vos toilettes.

Quelle cuve choisir ?

  • Les cuves enterrées : Les cuves enterrées offrent une solution discrète puisqu'elles sont installées sous terre. Cependant, cette discrétion a un coût. En effet, les travaux d'installation plus complexes rendent ces cuves plus onéreuses par rapport aux citernes hors-sol. Elles sont idéales si vous souhaitez préserver l'esthétique de votre espace.

  • Les cuves hors-sol : Les cuves hors-sol sont plus faciles à installer et bien moins coûteuses. Bien qu'elles soient plus visibles, elles représentent une solution économique. Il existe plusieurs types de cuves hors-sol : les cuves rigides et les citernes souples. Les citernes souples sont appréciées pour leur flexibilité et leur facilité d’installation.

Déterminer le type de cuve selon vos besoins

Les cuves peuvent être composées de différents matériaux : plastique, béton, métal ou bois. Chacune d’entre elles présente des avantages et des inconvénients.

Le choix de la cuve dépendra de plusieurs facteurs : votre budget, l'espace disponible, l'esthétique souhaitée et la facilité d'entretien.

Déterminer la taille nécessaire

Pour estimer le volume de votre cuve de récupération d’eau de pluie, prenez en compte plusieurs facteurs :

 

  • Nombre de personnes dans votre foyer

  • Nombre de WC et type de chasse d'eau utilisés

  • Utilisation quotidienne d’eau pour les WC par personne (C)

  • Pluviométrie locale annuelle en mm (P)

  • Rendement du système de collecte d'eau de pluie (S), qui varie selon la surface et les matériaux de la toiture.

  • Coefficient de perte d'eau (K), généralement entre 0,6 et 0,9

  • Autonomie souhaitée en jours (A)

 

Pensez également à la capacité de stockage nécessaire selon votre région. Si vous habitez une zone sèche, vous aurez besoin d'une plus grande capacité pour une meilleure autonomie. Si vous utilisez l'eau de pluie pour d'autres usages comme l'arrosage du jardin ou le lavage de la voiture, incluez cela dans votre calcul.

 

Voici deux formules pour vous donner une idée du volume nécessaire pour votre citerne : 

 

  • Pour une autonomie courte : 

V = [(C x A) / 21] x [(1 + S) / K x P]

 

  • Pour une autonomie annuelle :

V = [(C x 365) / (P x K x S)] 

 

Utilisez ces formules avec discernement et adaptez-les à votre situation.

Pour des conseils personnalisés, n’hésitez pas à nous contacter.

 

Exemple pratique de calcul

En moyenne, une personne utilise environ 30 litres d'eau par jour pour les WC.

Pour une famille de 4 personnes souhaitant être autonome pendant 15 jours sans pluie, il faudrait une capacité de 1800 litres.

Comment installer un récupérateur d’eau de pluie pour alimenter les WC ?

1-Choisir l’emplacement idéal pour votre récupérateur

Commencez par choisir l’emplacement de votre cuve. Idéalement, placez-la près du toit ou du réseau des gouttières, et à proximité des WC. Cette configuration permet de réduire les pertes de charge et la consommation électrique de la pompe. De plus, choisissez un emplacement à l’abri du gel et du soleil pour prolonger la durée de vie de la cuve.

Assurez-vous que l'emplacement choisi permet un accès facile pour l'entretien de la cuve.

Le vide sanitaire est idéal pour une citerne souple.

2-Préparer le terrain pour l'installation

La préparation du terrain varie selon le type de cuve choisi : 

  • Pour une cuve enterrée : creusez une fosse adaptée aux dimensions de la cuve. 

  • Pour une cuve hors-sol : préparez une base stable et nivelée pour garantir une installation sécurisée et durable.

3-Installer le système de collecte d’eau de pluie

Après avoir préparé le terrain, l’installation du système de collecte d’eau de pluie peut commencer : 

  1. Raccordement des gouttières : Reliez les gouttières du toit à la cuve de stockage en orientant correctement les raccordements.

  2. Installation de filtres : Placez des filtres avant l'entrée de l'eau dans la cuve pour éviter l'accumulation de débris et garantir une eau plus propre.


Vous pouvez simplifier cette étape en utilisant un kit de récupération d’eau de pluie, qui inclut souvent des citernes, des filtres et des pompes

4-Installer la pompe

Pour acheminer l'eau de la cuve aux toilettes, une pompe est souvent nécessaire. Choisissez une pompe adaptée à la distance et à la hauteur entre la cuve et les WC. Si le trajet est long ou vertical, un dispositif de surpression peut être nécessaire pour éviter les pertes de pression. 

  • Connectez les tuyaux et le raccordement électrique, et placez la pompe dans un endroit sec. 

  • Installez un filtre pour éviter les obstructions par des débris. 


En alternative, un système d'alimentation par gravité peut être utilisé si la cuve est placée en hauteur.

5-Mettre en place un système de distribution indépendant

Pour utiliser l'eau de pluie tout en respectant les normes légales, il est crucial de séparer les réseaux d'eau de pluie et d'eau potable

  • Installez des tuyaux distincts pour acheminer l'eau de pluie aux WC et assurez-vous qu'ils ne croisent pas ceux de l'eau potable pour éviter toute contamination. 

  • Un clapet anti-retour doit être installé pour empêcher le retour d'eau usée dans le réseau d'eau de pluie. 

  • une vanne d'arrêt doit être installée pour isoler le circuit de distribution d’eau de pluie si nécessaire, par exemple lors du nettoyage du système.

  • Enfin, une signalétique "eau non potable" doit être apposée sur la cuve de stockage et à proximité des robinets. 


En cas de doutes, faites appel à un professionnel pour la mise aux normes de votre système de récupération.

Que faire en cas de faible précipitation ?

En cas de faible précipitation, des solutions alternatives peuvent être mises en place :

  • Basculement automatique : Utilisez un système qui bascule automatiquement sur l'eau potable lorsque l'eau de pluie est insuffisante.

  • Remplissage automatique : Complétez le niveau d'eau de pluie dans la cuve avec de l'eau potable.

  • Récupération des eaux grises : utilisez les eaux grises pour alimenter les WC si l’eau de pluie est insuffisante.

 

En suivant ces étapes, vous assurerez une installation efficace et durable de votre système de récupération d’eau de pluie, tout en respectant les normes de sécurité et de santé.

Contrôle du système de récupération d'eau de pluie

Vérifiez et nettoyez régulièrement les conduits et canalisations pour éviter toute contamination. Selon l’arrêté du 21 août 2008, un contrôle régulier est nécessaire pour assurer l’efficacité du système. 


Tous les six mois, inspectez la propreté des équipements, la signalisation des réseaux et le bon fonctionnement du système de disconnexion. Chaque année, nettoyez les filtres, vidangez et désinfectez la cuve, et manœuvrez les vannes et robinets de soutirage.

Quel est le coût d’installation d’un système de récupération d’eau de pluie pour WC ?

Le coût d'installation d'un système de récupération d'eau de pluie pour les WC varie en fonction de plusieurs facteurs, notamment le choix du matériel et la complexité de l'installation.

Investissement initial

Selon l’ADEME, le coût d'une installation complète, incluant la pose et la main-d'œuvre, se situe entre 4 000 et 6 000 € TTC. Pour un devis précis, contactez Citerpack.

Retour sur investissement et aides financières

Les économies sur votre facture d’eau peuvent compenser votre investissement initial en  5 à 10 ans. De nombreuses régions et municipalités offrent des aides financières, couvrant parfois jusqu'à 50 % des coûts d'installation.

Conclusion

La récupération d'eau de pluie pour les WC est une solution simple, écologique et rentable. Bien que l'investissement initial puisse sembler élevé, les économies réalisées à long terme sont significatives. 

Consultez des professionnels pour évaluer vos besoins spécifiques et garantir le respect de la réglementation. Contactez Citerpack, spécialiste des citernes souples, qui propose des solutions de haute qualité, faciles à installer et à entretenir, adaptées à tous types de toitures et saisons.

FAQ

Comment fonctionne la récupération d'eau de pluie pour les WC ?

L'eau de pluie est collectée depuis le toit, filtrée pour enlever les impuretés, puis stockée dans une cuve. Une pompe envoie ensuite cette eau vers les toilettes via un réseau séparé et signalé "eau non potable".

Quels sont les avantages de la récupération d'eau de pluie pour les toilettes ?

Les avantages incluent la réduction de la facture d'eau, la diminution de la demande sur les ressources en eau potable, une empreinte écologique réduite, et une plus grande autonomie en eau.

Est-il possible d'utiliser de l'eau de pluie pour alimenter des WC sans l'usage d'une pompe ?

Oui, un système de gravité peut être utilisé pour remplacer l’utilisation d’une pompe. La cuve doit être placée en hauteur pour que l'eau descende naturellement vers les toilettes, assurant ainsi une pression suffisante.

Dois-je respecter une réglementation pour utiliser l'eau de pluie dans les toilettes ?

Oui, en France, l'utilisation de l'eau de pluie pour les toilettes est autorisée, mais il faut respecter certaines normes de sécurité strictes.


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Création et référencement du site par Simplébo   |   Site créé grâce à La SG

Connexion